Faust

By  |  0 Comments

En revisitant Goethe, Gounod composa un hymne à l’orgueil et à la repentance. Ici le héros ne vend plus son âme à Mephisto en échange du savoir et du pouvoir, mais exige la jeunesse. Celle-là même qui lui permettra de séduire la douce Marguerite, puis de l’abandonner pour une vie de luxure. Infanticide et rejetée de tous, Marguerite deviendra folle et mourra. La prière de Faust est bien trop tardive, le destin est déjà écrit. On comprend aisément la résonance d’un tel drame auprès du public et le succès qui salua sa création. Tous les ingrédients du grand opéra à la française trouvaient ici un écrin de rêve : un livret romantique, une succession de tableaux hauts en couleurs et une longue liste de « tubes », dont le célébrissime air des bijoux qui devrait aller comme un gant à l’élégante Véronique Gens.


Jeudi 14 Juin 2018 à 19h30 au Théâtre des Champs-Elysées  45€ → 20€ 

Echéance de réservation : 31/05/2018

Si tu veux plus d’info

happywheels

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *