Liszt, Danse Macabre

By  |  0 Comments

Ébloui par la musique de Wagner, encouragé par Bruckner, peu compris par Brahms, Hans Rott est mort à vingt-cinq ans. « Ce que la musique a perdu avec lui est incommensurable : son génie s’envole très haut, dès sa première symphonie, qu’il a écrite alors qu’il était un jeune homme de vingt ans et qui fait de lui – le mot n’est pas trop fort – le fondateur de la symphonie nouvelle telle que je la comprends », disait de lui Mahler, son cadet de deux ans. Le Premier Concerto pour piano et la célèbre Totentanz de Liszt, deux œuvres crépitantes de virtuosité, ouvriront le concert sous les doigts de Boris Berezovsky.


Vendredi 13 avril à 20h à la Maison de la Radio  10 à 65€ → 7€ 

Echéance de réservation : 14/03/2018

Si tu veux plus d’info

happywheels

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *