Les Damnés

By  |  0 Comments

En deux décennies, le directeur artistique du Toneelgroep d’Amsterdam, dont le champ d’exploration embrasse le monde du théâtre, du cinéma et de l’opéra, a parcouru un vaste répertoire d’œuvres, de Sophocle à Shakespeare, Molière, Koltès, Cassavetes ou Arthur Miller. L’enjeu n’est pas ici d’adapter le film culte, réalisé par Visconti, sa démarche « consiste à revenir au scénario pour le mettre en scène au théâtre ».

De cette chronique au scalpel d’une famille d’industriels pendant la prise du pouvoir des nazis en 1933 en Allemagne, il retient la débauche idéologique d’une société prête aux alliances les plus venimeuses au profit de ses seuls intérêts économiques. « Pour moi, c’est la célébration du Mal » précise le metteur en scène dont le travail « lie toujours une grande théâtralité à l’exploration de zones psychologiques complexes et d’émotions raffinées ».

Sur fond de musiques dites « dégénérées » (Stravinski, Schoenberg) ou revendiquées par les nazis (Beethoven, Wagner), l’alliage d’images d’archives et de captations sur le vif décuple les tensions en scène où les relations humaines sont troubles, le désir plus que jamais perverti.


 

Vendredi 10 Novembre 2017 à 20h30 à la Comédie Française (salle Richelieu)

 16€ → 10€ 

Echéance de réservation : 10/10/2017

Si tu veux plus d’info

happywheels

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *